dimanche 8 août 2010

progression

D'abord, elle s'insinue en moi sans que je ne m'en rende vraiment compte. Soudain, ma conscience est reliée à sa présence: je le sais, elle est là. Traîtresse, elle se fait insignifiante, comme juste présente et sans réelle importance. Il y a longtemps je ne la connaissais pas, je l'ai crue! Maintenant, je la repère;je sais qu'elle va grandir et m'envahir jusqu'à me faire perdre la raison. Je vaque à ma vie en la mettant de côté sous un antalgique et elle se rappelle à moi, plus tard par sa force ou sa place. Plus lourde, plus... [Lire la suite]
Posté par acas à 21:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 8 août 2010

Ignorantia iuris nocet

Est-ce une maladie que celle de s'approprier les souffrances d'autrui et se les faire siennes? Il m'a dit hier qu'il "allait ouvrir un dossier (déjà la forme...!) sur le fait que nous n'ayions jamais de sous durant notre mariage et de ce que J'en faisais". J'ai bossé comme une dingue pendant ces années, vécu de frustrations, jamais de fleurs, de restos, jamais de plaisirs, nous avons mangé des pâtes, j'ai cumulé les jobs, j'ai tapé maman, mes amis pour payer des factures aux poursuites, j'ai bouffé mon compte épargne, c'est tout juste... [Lire la suite]
Posté par acas à 16:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 8 août 2010

Olus....

Je voulais te dire merci. Parce que tes mots, même si tu les crois durs sont vrais et je les sais sincères. Tu me fais des compliments, tu me fais rire, mais je te sais toujours authentique à travers toutes ces années où nous avons quand même partagé deux ou trois plantes vertes de mon côté et du tien quelques... disons... revirements de situation.  Quant à miqueline-sans-majuscule je le maintiens, va lui expliquer que c'est mauvais pour les enfants de partager un repas.Le seul qui a osé le lui dire s'en rappelle encore et c'est... [Lire la suite]
Posté par acas à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 août 2010

un mot:

... MERCI! à Pokheidinounette et à Mamo....
Posté par acas à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 août 2010

Lettre à une fourmi en vie

A force de me regarder le nombril, j'oublie les nombrils des autres. J'ai oublié celui d'une autre fourmi. D'une gentille que j'aime et qui a des ailes. Elle volette de temps en temps sur mon univers sans forcément que je ne m'en rende compte. Et tout-à-coup, au détour d'une page, je m'aperçois que j'ai oublié LA marque d'amitié, celle qui fait que je pouvais lui monter que je pensais à elle. Et c'est la seconde fois que ça m'arrive; j'ai oublié son anniversaire. Je ne sais pas pourquoi il n'est pas noté dans mon agenda. Je tiens fort... [Lire la suite]
Posté par acas à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 août 2010

le nuage qui pleure

Ca y est. La lune est de nouveau toute grise. Elle ne me sourit plus et j'ai le coeur en berne. La journée s'annonçait difficile mais j'avais fait tout ce qu'il fallait pour qu'elle coule du mieux qu'elle pouvait. C'était la visite d'une tante très chère, mais où phs-sans-majuscule-désormais devait être présent. La journée se passe, le repas se déguste non sans le clash de mon fils et les difficultés de ma fille, puis Zelle s'en va. Il reste comme pour chercher la merde. Nous gérons les horaires de la semaine et arrivent les mots, les... [Lire la suite]
Posté par acas à 20:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 5 août 2010

utopie or not topie?

... et si un jour on se transformait tous en limaces? Vous voyez un peu le souk? D'abord, faudrait qu'on s'organise: y aurait des limaces pourvoyeuses de bave!. Ben oui, à quoi ça servirait de faire sa propre bave si on peut se servir de celle des autres avant qu'elle sèche? On engagerait des limaces dont le boulot serait de baver, en coeur, selon des schémas bien précis pour que les autres puissent circuler! Après, gaffe à celles qui sortent des sentiers battus! On rentre dans l'autarcie de la bave! Tu sors, tu te débrouilles! Mais... [Lire la suite]
Posté par acas à 23:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 5 août 2010

Vaya con Dios

Un matin, tôt, le téléphone sonne. Une fois. Je ne réponds pas, prise dans les filets du sommeil. Une demie-heure plus tard, la sonnerie me tire à nouveau de ma léthargie. Je regarde, numéro caché. Je ne réponds pas. Message sur le box. Réveillée, j'écoute cette respiration que je prends d'abord pour les sanglots d'une amie en peine. Je me lève, me prépare à recevoir un autre appel, concret, de quelqu'un qui a besoin de moi. Il sonne à nouveau. Je suis prête. Allo? Allo? Alllllloooooôoo? Rien tout d'abord. Puis une respiration... [Lire la suite]
Posté par acas à 22:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 5 août 2010

le cliquetis des aiguilles

Je m'endormais parfois au son du cliquetis des aiguilles à tricoter. Le feu crépitait au fourneau et le calme était doux. Une sorte d'ampleur entrait en moi et j'étais heureuse. De temps en temps, elle posait sur moi sa jaquette de laine juste au moment où je sentais la fraîcheur et je m'alanguissais alors plus avant. L'odeur du thé, celle du feu que l'on attise ou encore celle d'un gâteau qui sort du four me tirait de ma torpeur mais je ne sautais jamais tout de suite sur mes pieds, faisant durer encore un peu le moment. Car... [Lire la suite]
Posté par acas à 21:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 3 août 2010

Eternity

J'ai fermé les yeux. Juste un instant. J'ai fermé les yeux et j'ai rêvé. J'ai laissé errer mon âme et mon esprit et ce qu'ils espéraient alors m'a fait pleurer. Pourtant, je ne voulais qu'un peu de calme, de sérénité. Juste pouvoir respirer à mon rythme, laisser monter et descendre ma poitrine comme elle veut sans qu'elle se sente oppressée par les sanglots et la peur. J'ai rêvé égoïstement d'une vie simple "sans nulle autre richesse", d'une vie simple sans craintes et sans angoisses. Et puis j'ai ouvert les yeux et j'ai vu... [Lire la suite]
Posté par acas à 18:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]