vendredi 31 décembre 2010

sang pour cent

Comment se fait-il qu'un jour, face à un choix, on fasse l'un plutôt que l'autre? On pèse le pour et le contre, on réfléchit, on prend conseil et on décide. On a des critères de choix qui nous influencent. Puis un jour, au détour de sa vie, on se rend compte qu'on a fait une erreur. Que la direction qu'on a prise était la mauvaise. Il faut alors continuer vaille que vaille pour trouver le moyen d'emprunter le chemin de traverse qui fera saigner le moins possible. Loin de moi l'idée de dire que le choix que j'ai fait est une erreur.... [Lire la suite]
Posté par acas à 22:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 31 décembre 2010

anniversaires

Une année. Une année de secrets, de décisions, de dérisions. C'est court un an. Cette année s'est envolée d'un bruissement d'ailes, en deux étapes: décembre la décision, l'assaut de la montagne et mars le vrai départ. Il aura toujours deux anniversaires: décembre et mars, le choix et l'aboutissement. Entre les deux, ce goût étrange de vivre deux vies à la fois. D'être dans les chaussures de quelqu'un d'autre. Cette sorte de mensonge perpétuel mais nécessaire à ma survie. A leur survie. A notre survie. Faire semblant, se torturer, se... [Lire la suite]
Posté par acas à 13:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 29 décembre 2010

les mots, les maux, lémo, laymo

S'il y a des mots qui portent, qui soutiennent, qui montrent le chemin, il en est d'autres qui tuent à petit feu, qui grigotent la conscience et s'insnuent tout au fond de soi, qu'on finit par oublier et qui guident une autre route. On suit alors une sente aride qui ne mène nulle part et qui me rappelle celles des vignes de mon enfance. Nos pieds cherchaient les cailloux pour les éviter et quand le soleil brillait, il nous brûlait la peau encouragé par le sulfate en forme de gouttes de pluie qui avait marqué les... [Lire la suite]
Posté par acas à 23:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 29 décembre 2010

bêtise humaine

Dieu que je suis conne! Il m'a vraiment livrée avec une case en moins. Dites, ça s'achète à quelque part, les cases en moins?
Posté par acas à 18:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 29 décembre 2010

humilités et tortures

Je me targue d'être plutôt humble. Mais déjà rien que le fait de le dire, rien que les mots pour l'exprimer montrent un peu le contraire. Peut-être qu'au fond, je ne le suis pas. C'est vrai que j'aime quand on me dit que j'ai fait du bon travail, que le goût de mes enfants frisait la perfection, que mon dessert est bien élevé. Alors quand on me trouve un nouveau talent, comment voulez-vous que je réagisse... Et là, vous êtes tous à me torturer. A me dire que vous aimez ce que j'écris, comment je l'écris. Pourquoi je... [Lire la suite]
Posté par acas à 11:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 28 décembre 2010

les scapes

Il paraît que des lectures publiques sont organisées dans certains bureaux d'administrations "fédérales". Je voulais, par ces mots, saluer de tout mon coeur ces lectrices et auditrices attentives. Leur dire que je les embrasse et que je les remercie de leur empathie et de leur compliments qui me sont parvenus scapellement ce jour.  Le froid d'hier matin a contrasté dratisquement avec l'accueil qui me fut fait sur le quai de gare sous l'oeil fort intéressé de quelques badauds cffiens venus là, me semble-t-il pour autre chose,... [Lire la suite]
Posté par acas à 22:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 28 décembre 2010

Coucou Liv'!!!!!
Posté par acas à 11:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 27 décembre 2010

réminiscences diablotines

Restez-vous marqué par des petites choses du quotidien qui vous transcendent encore après que le traumatisme soit passé? Je me demande parfois si c'est pathologique. Combien de fois la police est venue à la maison pour des papiers, des recommandés ou des choses que mon ex n'avaient pas réglées. Alors ce matin quand le bus de la gendarmerie s'est parqué devant chez moi, juste parce que c'était la seule place disponible devant le garage de notre voisin, je suis restée terrorisée derrière ma fenêtre, le coeur battant, à attendre... [Lire la suite]
Posté par acas à 14:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]