imagesSa voix enchantait mes jeunes années et je n'espérais qu'elle quand j'avais le coeur en sang. Elle cueillait mes petits drames aussi délicatement qu'un fruit trop mûr et savait les réparer de la main sûre de l'artisan qui a du métier. Son regard était bleu comme un ciel d'été et je ne cueille jamais de myosotis pour ne pas l'offenser. Ses mains sentaient bon le feu de bois, les plantes du jardin et les confitures. L'une d'elle portait encore cet anneau d'or auquel ne brillaient plus que des souvenirs. Elle réunissait ses longs cheveux en une longue tresse qu'elle enroulait en chignon, et je la vois encore coiffer cette crinière sur laquelle les années avait jeté la poussière de la raison. 

Sa vie n'avait été que travail et chaleur. Elle aimait les tablées où la famille réunissait les disputes oubliées et les histoires mille fois racontées autour de la toile cirée blanche aux motifs de chasse. Et de Noël en Pâques, nous nous disputions les marrons de la dinde ou les pruneaux du lapin, immuablement. Je la vois encore guettant mon départ, cachée derrière ses géraniums, imaginant naïvement que je ne sentais pas le poids de son regard fixé entre mes omoplates.

Un jour, les années se sont faites lourdes. Puis insupportables. Son corps a pris congé. N'est resté de lui que l'anneau d'or, sur une table basse d'hôpital. Dire que j'ai pleuré sa disparition est juste du domaine du mépris pour la douleur que j'ai ressentie. Avec son âme, un morceau de la mienne s'est envolé. Il a fallu du temps pour que je regarde en face un myosotis. 

Elle avait des colères mémorables, elle qui n'a porté que des robes et la culotte. Mais son coeur nous a serré dans son immensité et chacun de ses sacrifices ne l'a été que dans l'amour. Et bien des années plus tard, quand je me retourne sur cette personne si extraordinaire qu'a été ma Grand-Maman, je bénis le Ciel pour tout cet amour qu'elle m'a donné et ces valeurs qu'elle a tenté de me transmettre.

Car enfin, si l'on met de côté le modèle, je crois que j'ai la même façon de mettre mes culottes.....