samedi 21 avril 2012

une main

Le cri primal de la haine est salvateur mais ne laisse cette fois qu'un goût amer. Je reçois ce matin tant de haine en retour. Envoyer de l'amour m'amènerait-il de la douceur alentour? Je ne sais pas, j'ai pourtant essayé. Déjouer les pièges me semble encore difficile mais désormais possible. Je reste pourtant irrespirable de tant de souffles coupés aux mensonges et aux trahisons. Le coeur battant d'oser enfin dire non. Mais anéantie et sans volonté face au quotidien. Comme lorsque l'on vide une maison, on s'interroge si on y... [Lire la suite]
Posté par acas à 21:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 avril 2012

Cambronne

                                                        MMMMMEEEEEEEEEEEEEEERRRRRRRRRRRRDDDDDDDDDDEEEEEEEEEEUUUUUUUUUHHHHH!!!!!! Adieu indulgence et bienveillances hypocrites condescemment jetées en pâture à un pourceau menteur et tricheur sans morale. Adieu effrois qui réchauffaient mes angoisses au fil des crises de langue de bois. Adieu. Le mot de Cambronne te va si... [Lire la suite]
Posté par acas à 18:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 18 avril 2012

qu'il me soit donné

J'ai réuni les papiers..... Ca y est le processus est lancé. Il me semblait que devoir réunir ces papiers allait me prendre une vie et que j'en avais deux de retard. J'ai mis deux heures et j'avais un ange sur mon épaule. MERCI. Quant au temps, objectivement, je n'ai qu'un mois et demi de retard après ces deux ans de sommeil obligatoire. Malgré le soulagement que je ressens, je me sens en deuil. Inconsciemment. Et un blues tenace ne me quitte plus. J'ai réuni les papiers. Ce matin, à la poste, ils ont quitté mes mains et je ne... [Lire la suite]
Posté par acas à 08:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 16 avril 2012

Mots détournés

Je le sais, sa façon d'être à moi vous fait parfois offense, mais moi je sais ses défaillances. Ses regards ne regardent que moi... Et moi seule sais quand il a froid, quand il a besoin que la vie s'arrête un instant et que le monde soit plus clément autour de lui. Je connais ses doutes et ses incertitudes et je le vois évoluer si joliment à travers mes jours. Pourtant, nos matins ne sont pas simples quand nos nuits se réveillent tordues de nos larmes fleuries de trahison. Mais je savoure la trêve entamée en attendant la crise... [Lire la suite]
Posté par acas à 21:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]