61028044

Quand j'étais mouflette, je devais passablement faire de bêtises pour que Maman me dise:

"Quand tu vas faire quelque chose dont tu n'as pas l'habitude, écoute ta petite voix... Elle te dira si ce que tu vas faire est bien ou pas."

Sauf que moi, j'avais un handicap prononcé: la menuvocemopathie: j'étais sourde de la petite voix. Je n'entendais jamais rien et je croyais que c'était une invention des grands pour que les petits soient sages.... ou pas.

Puis au fil du temps, la voix a crié plus fort, ou peut-être suis-je devenue moins sourde.... En attendant, l'autre jour, elle a hurlé si fort, que je l'ai écrit ce satané mail.... Et bien écrit. A 6 heures du mat', les mots hurlaient dans ma tête. Et la libération fut immédiate et salvatrice. J'ai osé. J'ai réussi. J'ai grandi encore à 44 balais, pardon, ballets, c'est plus joli. 

Ben ça, on peut pas dire, j'apprends d'expérience. Parce que je souligne  que ce n'est pas évident pour tout le monde. Il suffit de voir ceux que tu ne croises plus pendant longtemps et qui te ressortent les mêmes chansons qu'il y a 10 ans...

En passant, et sans lien avec ce qui précède,  Rubynessa, merci de ton mot. Je suis là, en dilettante, mais là. La vie est un peu plus lourde ces temps-ci, mais je travaille fort pour demain. 

Je vous embrasse remplie de la joie du printemps.