vendredi 21 février 2014

grincheux

    "Pardon Monsieur, pourriez-vous déplacer votre voiture deux secondes. Vous m'avez tout serré"  Oui, bon , je sais! Cette entrée en matière n'est pas de la plus élégante. Mais j'étais sympa (j'vous jure!) et agréable (promis!) en demandant à ce monsieur d'un âge certain de bien vouloir condescendre à déplacer son tacot, le temps que je monte dans le mien.  "Mais y a des lignes par terre!" me répond-il sur un ton désagréable. (et j'euphémise....) J'argumente en lui expliquant que lorsque je suis arrivée... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 07:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 17 février 2014

tu manques

Comment laisser partir et manquer des rires et des regards? Comment laisser s'en aller les parfums, la couleur de la peau et le bruit des pas. Comment oublier les jeux? Les films, les bétises et le thé au chocolat? Attendre des mois parfois le geste d'un message, les mots succints qui disent que ça va. Croiser celui qui sait et qui ne vous reconnait pas, perdu dans son manque et par l'absence. Regarder des photos, se souvenir du feu dans la cheminée, du matelas posé devant, des livres, des objets donnés sans remords. Tressaillir au... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 22:15 - Commentaires [9] - Permalien [#]
lundi 17 février 2014

Il neige. Le feu crépite. Mon Grand fait ses devoirs dans le canapé et la tête de ma Puce glisse doucement vers un oreiller qui n'attend que cela. Nous vivons la douceur du soir. Je les regarde et saisis à bras le coeur ce bonheur calme,  juste avant qu'il ne s'envole dans un tressaillement d'éveil. Je ressens tout-à-coup la fatigue du vide d'énergie qui m'a soufflé jusqu'à la moindre parcelle de volonté. Il a fallu que j'aie eu peur à ce point pour toucher du doigt cette fragilité qui se niche au fond de moi. Et tous ces... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 18:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 17 février 2014

Coucou à tous.... Voici juste un mot pour dire que Marine ira bien. Elle doit être suivie pendant un an, mais si c'est fait sérieusement, elle est censée être hors de difficulté. Encore quelques examens et tout ira bien.  Merci à tous de vos mots, vos sms, vos téléphones et vos gentils messages soutenants. Je vous embrasse fort.
Posté par Anne Clostelli à 14:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 16 février 2014

pensées

Je suis essorée. Les nuits se sont succédées sur un train d'enfer même si la dernière fut presque calme. Je repense à Zoé et à ses parents. Bien sûr ma fille n'a pas de pronostic engagé, mais l'injustice de ses souffrances me fait trembler l'âme. Comment supporter sans broncher que son enfant ait mal? Comment gérer son ressenti alors qu'il faudrait rester stoïque et souriante. Je repense à Audrey Hepburn qui fit vaciller mon coeur quand elle écrivit: " Le plus difficile dans la maternité, c'est cette inquiétude intérieure qu'on... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 12:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]
samedi 15 février 2014

impuissance

Monsieur, En date du 14 février, je me rends aux urgences pédiatriques, sous la recommandation du Dr D. à Ste Croix qui a vu ma fille en polyclinique au village. Ma fille présente des troubles gastro intestinaux mais surtout une éruption de boutons et un bilan sanguin mal adéquat.  Après un téléphone avec un pédiatre du service qui dit qu'elle veut voir ma fille, j'arrive aux urgences pédiatriques "de la ville" armée de patience car je me doute que l'attente sera longue. Ma fille de 7 ans est une petite nana objectivement... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 18:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]

lundi 21 octobre 2013

homonymes

Je pensais me bonnifier avec le temps.... Comme un bon vin en fût de chêne. Mais je me sens comme un tonneau entouré de chaînes. La différence est majeure. Je pensais sincèrement que l'expérience rend meilleur si on sait en tirer l'essence. Apparaît brusquement que la courbe ascendente s'arrête et que tout stagne. Moi et la vie autour. J'ai toujours cru que le meilleur restait à venir et qu'il fallait se battre en attendant. J'ai combattu contre moi, ma nature et ceux que je croyais nocifs pour m'améliorer; je me trouve vide et sans... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 10:20 - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 16 octobre 2013

kafka

Anecdote relatée sans aucune once de moquerie. Promis! Et sans rajouts. - Vonnnnjour! C'est Drarel ! - Bonjour..... c'est qui?!?! - Drarel! Bous abez un poket. - ...... heu...... - Ma chi! Un poket de l'Apple. - Haaaaa! DHL!!!! Un paquet d'Apple! Oui!!!!  - Kè che chonne et kè bous révondez pas. - C'est peut-être que je ne suis pas là! Devait arriver vendredi ce paquet. - Non. Auchourd'houi on est mardi. - Je sais..... ! Bon... Vous pouvez repasser ou le laisser chez ma voisine? - Quand' bous arribez? - Dans 3/4... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 08:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 24 septembre 2013

J'aurai toujours confiance.

J'ai perdu, en même temps que mon dernier rempart contre l'adversité,  la sensation rassurante d'appartenir à une horde telle que celle qui m'a portée pendant tant d'années. Avec les mois qui tournent et certains anniversaires qui brisent l'âme, brûle encore plus fort le sentiment d'être désormais en tête de train. Je repense à ma Mère, à Ma Grand-Mère qui, liées par cette sensation au-delà de toute autre, m'ont ouvert la route. Et demain, ce sera ma fille: cette puce qui gambade et dont le rire de gorge quand on la... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 22:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 24 août 2013

Yaka danser

J'ai l'âme révoltée. Révoltée et à l'envers. Comme diabolisée de rage, comme quand le coeur outrepasse ses limites et qu'il bat à contre-sens prêt à exploser. Comme quand une douleur éperdue vit en vous et qu'elle vous empêche de respirer. J'ai l'âme révoltée et tout ce qui va avec.  Je reçois presque tous les jours des papiers officiels me réclamant de petites sommes (genre 17'000.-) ou des impôts de 8'000.- à payer sous peine de faillite personnelle. On en est bien à 25'000.- (francs suisse, natürlich mein Herr!) . Et... [Lire la suite]
Posté par Anne Clostelli à 23:11 - Commentaires [8] - Permalien [#]