Comment laisser partir et manquer des rires et des regards? Comment laisser s'en aller les parfums, la couleur de la peau et le bruit des pas. Comment oublier les jeux? Les films, les bétises et le thé au chocolat? Attendre des mois parfois le geste d'un message, les mots succints qui disent que ça va. Croiser celui qui sait et qui ne vous reconnait pas, perdu dans son manque et par l'absence. Regarder des photos, se souvenir du feu dans la cheminée, du matelas posé devant, des livres, des objets donnés sans remords. Tressaillir au passage d'une voiture même dont la forme et la couleur se souviennent. 

Comment trahir le manque et changer la peine en douceur? Comment transformer les larmes en sourires? Crisper son coeur pour espérer à l'autre le meilleur alors qu'avant on attendait de lui le mieux. Les heures, les heurts épongés et adoucis, les appels, les téléphones sont déjà loin. 

Sauras-tu? Verras-tu? Oublies-tu? Moi je n'oublie rien. J'espère que du bord de ta péninsule, tu brûles, en anglais ou en celte, toute chaîne qui t'empêcherait de trouver l'Armor....

Car le temps passe sur tout malgré tout. Seuls l'amour et l'affection permettent ainsi de laisser. De laisser partir et manquer,  les rires, les regards, les parfums et le bruit des pas.

Je t'embrasse. Fort.